Les frais de véhicules pour les infirmières libérales

Comme la majorité des IDEL, vous accumulez les kilomètres en voiture au fil de vos visites et de vos soins infirmiers. Pour gérer vos frais de véhicules, vous avez à choisir entre l’option des indemnités kilométriques ou l’option des frais réels. Notez vos kilomètres, conservez les justificatifs et un comptable pourra vous aider à choisir l’option la plus avantageuse.

La déduction des frais réels
Un véhicule (2 ou 4 roues) étant un outil de travail pour un infirmier ou une infirmière libérale, le professionnel de santé peut déduire tous les frais qu’il engage pour son véhicule. Cela comprend le carburant, les lavages, les réparations, les pneus et l’entretien au garage. L’IDEL doit alors conserver tous les justificatifs. Le montant de l’achat du véhicule en lui-même est déductible sur un amortissement comptable.
Précision : les péages et le parking n’entrent pas dans les frais du véhicule. Ils doivent être réglés avec le compte professionnel. En cas de doute sur certains types de frais, Compta Santé pourra vous renseigner.

Le calcul des kilomètres pour les infirmiers
Pour appliquer les indemnités kilométriques dans sa comptabilité, l’IDEL doit enregistrer ses trajets domicile-travail et les kilomètres effectués lors de ses tournées. Un barème s’applique ensuite, en fonction du nombre de chevaux fiscaux, pour obtenir le montant déductible.
Pour les trajets domicile-travail, un seul aller-retour est autorisé par jour, de 2 x 40km/jour max. Une distance domicile-travail de plus de 40km est admise dans des cas particuliers (infirmière remplaçante, début d’activité, raisons familiales) que votre comptable pourra vous préciser.
On admet un 2ème aller-retour par jour (à titre exceptionnel et provisoire) si l’infirmier-ère a des problèmes de santé, si quelqu’un à son domicile nécessite sa présence (maladie d’un enfant par exemple), s’il est impossible de se restaurer près du lieu de travail, si les horaires sont atypiques (infirmière avec 2 tournées / jour par exemple).

Un conseil Compta Santé : en cas de contrôle de l’administration fiscale, conserver un carnet dans sa voiture pour quotidiennement noter les km effectués avec un maximum de précision.

Des visites à vélo ?
En ville, une infirmière peut éventuellement se déplacer en vélo ou trottinette, électrique ou non, pour effectuer ses visites. Dans ce cas, une quote-part pro/perso doit théoriquement être appliquée au coût d’achat (ou aux amortissements si > 600€ TTC) ainsi qu’aux frais de réparation et autre matériel d’utilisation (casque par exemple). En comptabilité, une durée d’amortissement de 3 ans s’applique sur ces véhicules.

Rappel : Compta Santé vous parle bien ici de déduction de frais de véhicule et non de l’indemnité forfaitaire de déplacement ( IFD ) qui s’ajoute au montant des honoraires infirmière pour les actes à domicile