Le véhicule de l’infirmière libérale : achat ou location ?

Indispensable à l’activité d’infirmier, la voiture (ou le scooter) de l’IDEL doit être particulièrement fiable, confortable et adaptée aux tournées effectuées. Lors de l’acquisition du véhicule, plusieurs options sont à étudier afin de retenir la plus avantageuse au niveau comptable.

 

La location ou le leasing auto ; une idée pour les IDEL

Avec le leasing, appelé aussi crédit-bail ou Location avec Option d’Achat, vous louez votre voiture entre 24 et 72 mois. Pour son usage, vous pouvez appliquer l’option des Indemnités kilométriques ou des frais réels, selon les conseils de votre comptable. A terme, vous pouvez acheter le véhicule ou souscrire une nouvelle LOA. Dans le cas d’une acquisition ou de l’application des frais réels pour le véhicule en leasing, ce véhicule sera obligatoirement mis à l’actif.

La location de courte durée peut également s’avérer intéressante. Dans ce cas, les frais réels obligatoires s’appliquent et non l’option des indemnités kilométriques.

Les différentes formes de location automobile présentent des avantages, notamment pour les infirmiers libéraux faisant moins de 17 000 km/an, vivant et exerçant en zone urbaine :

  • Les loyers sont déductibles de vos impôts, en tenant compte d’une quote-part pro/perso ;
  • Votre voiture est récente, sans souci quant à son entretien ;
  • Vous avez généralement un véhicule de remplacement en cas de panne ;
  • Il n’y a pas de frais imprévus (bien vérifier tout de même le contrat de base), la comptabilité de votre véhicule est maîtrisée ;

Les locations de voitures présentent aussi des contraintes :

  • Tous les modèles de véhicules ne sont pas disponibles ;
  • Les contrats demandent une étude approfondie pour vérifier les clauses, l’encadrement du kilométrage, les options en cas de panne…
  • Le coût global est souvent plus élevé à terme qu’un achat

Attention aux frais surprise à la restitution du véhicule : notre conseil, bien lire le contrat !

 

L’achat ; la liberté de choix pour les infirmiers

Si vous achetez comptant ou à crédit la voiture utilisée pour votre activité libérale, vous pouvez déduire son montant TTC sur un amortissement comptable, à compter du jour de l’achat et durant 5 ans pour un véhicule neuf. La somme déductible est soumise à des plafonnements : 18 300 € TTC pour les véhicules émettant entre 60 et 155 gr de CO2/km ou 9900 € pour les véhicules qui rejettent plus de 200 gr de CO2/km.

Durant la 1ère année d’utilisation, enregistrez tous les frais liés à l’utilisation du véhicule à titre professionnel afin de choisir avec votre comptable la déduction des frais réels (dépenses entretien, carburant…) ou le régime des indemnités kilométriques. Cela dépendra des km effectués en tant qu’IDEL. Sachez cependant que les IK sont généralement plus avantageux pour les infirmiers libéraux faisant plus de 12 000 km/an.

Acheter son véhicule présente des avantages :

  • Vous êtes totalement libre quant au choix de votre voiture, neuve ou d’occasion ;
  • Vous pouvez choisir vos mensualités de remboursement de crédit ;
  • Vous déduisez les intérêts de votre éventuel emprunt, en respectant la quote-part pro/perso ;
  • Vous effectuez le nombre de km que vous voulez ;
  • Vous intégrez la valeur de reprise de ce véhicule, dans le cadre d’une nouvelle acquisition.
  • Le cout totale d’un achat est souvent moins onéreux qu’un leasing

Parmi les inconvénients :

  • Votre voiture est saisissable par vos créanciers ;
  • Lors de la revente, la plus-value sera imposée.

Etudiez les différentes options possibles, en tenant compte de vos critères en tant que conducteur (en ville, en campagne, en montagne, avec des tournées aux arrêts fréquents, des adresses souvent renouvelées pour les soins…), mais aussi en établissant des comparaisons, en vérifiant les contrats avec votre comptable.

Pour rouler tranquille, donnez priorité au suivi de votre comptabilité par des spécialistes des professionnels de santé !