installation-idel-comptasante-blog

Quelles sont les étapes clés pour s’installer en IDEL ?

Les étapes clés pour s’installer en IDEL

 

Entre formalités, inscriptions à réaliser, aides disponibles, il y a plusieurs points à vérifier lorsqu’on s’installe en tant qu’infirmier ou infirmière libérale. Afin de réussir cette belle aventure, au démarrage comme dans l’exercice de votre métier, un expert-comptable spécialisé dans les professions de santé peut vous accompagner.

 

Les conditions pour s’installer en libéral

  • Posséder un diplôme d’Etat infirmier, obtenu en France, en Suisse ou dans l’Union Européenne ;
  • Disposer d’une expérience professionnelle d’au minimum 24 mois dans les 6 ans précédant l’installation en libéral au sein d’une structure de soins organisée, dispensant des soins généraux (hôpital, centre de soins…).

 

Choisir un mode d’exercice en libéral

La décision prise de devenir infirmier -ère libéral-e, vous devez choisir votre lieu d’installation en fonction de vos envies et de l’attractivité des zones envisagées :

  • Pour devenir infirmier ou infirmière en zone sur-dotée, vous devez présenter un dossier d’installation en libéral auprès de la Caisse d’Assurance Maladie ;
  • En cas d’installation en zone très sous-dotée, des aides sont accordées aux infirmiers libéraux conventionnés. Ce choix peut être intéressant pour les IDEL qui démarrent en libéral car la patientèle se constitue rapidement ;
  • Vous pouvez exercer en tant qu’IDEL à titre indépendant, en association, en collaboration avec d’autres infirmiers.

 

Le cabinet infirmier

Disposer d’un cabinet infirmier est une obligation en libéral. Il doit être accessible aux personnes handicapées, respecter la vie privée du patient, comporter une salle d’eau… Il peut être loué, acquis à titre personnel, professionnel, en SCI… Vous pouvez également racheter les parts d’une IDEL qui quitte un cabinet. Un comptable peut vous proposer des simulations pour comparer les investissements nécessaires selon les solutions envisagées.

 

Les inscriptions à réaliser en tant qu’IDEL

Les infirmiers libéraux doivent s’inscrire et s’acquitter de cotisations auprès de différents organismes :

  • A l’Ordre National des Infirmiers ;
  • A l’Agence Régionale de Santé, qui délivre aux infirmiers leur carte de Professionnel de Santé ;
  • A la CPAM, qui fournit les feuilles de soins pré-identifiées ;
  • A la CARPIMKO, caisse de retraite et de prévoyance des infirmiers ;
  • Auprès de compagnies d’assurance pour assurer votre cabinet infirmier, votre véhicule et pour la Responsabilité Civile Professionnelle ;
  • Pour s’équiper d’un logiciel de télétransmission et d’un lecteur de carte vitale ;
  • Auprès de l’URSSAF, ce qui vous permettra via le Centre de Formalités des Entreprises (CFE), d’obtenir un numéro de SIRET comme tout chef d’entreprise ! En tant que chef d’entreprise, l’infirmière (ou infirmier) libérale doit choisir un statut juridique : entreprise individuelle, SEL, SELURL, SCM, SCP… Un cabinet expert-comptable peut vous présenter les +/- des différents statuts.

A noter : Adhérer à une AGA (Association de gestion agréée) ou souscrire un visa fiscal auprès d’un cabinet d’expert-comptable vous fera bénéficier d’avantages fiscaux

 

Les investissements et charges de l’infirmière libérale

Dès le début de l’activité, des frais sont à prévoir pour le local, l’équipement, les cotisations Assurance, l’abonnement à un logiciel de gestion infirmier… Des charges interviennent pour les taxes, impôts, frais de déplacement… Afin de mieux gérer votre budget, de tenir votre comptabilité et d’optimiser votre imposition, vous pouvez faire appel à un cabinet d’expertise comptable. C’est souvent du temps et de l’argent de gagnés !